News
3/6/2018
Ouverture d’un centre de chirurgie réfractive à l´hôpital Razavi

  
Ouverture d’un centre de chirurgie réfractive à l´hôpital Razavi

Le responsable des programmes de l'hôpital spécialisé « Razavi » a annoncé l'ouverture d'un centre de chirurgie réfractive.
Le Dr Siamak Zarei Ghanavati, lors d’une conférence de presse à l'hôpital spécialisé « Razavi », a annoncé l'utilisation d’un deuxième appareil laser (SMILE) dans le pays, ajoutant que ce centre de chirurgie allait officiellement commencer ses travaux le 9 mars 2018. Qualifiant la chirurgie réfractive (suppression de lunettes) de ''procédures chirurgicales courantes'', il a indiqué que le projet de l'unité oculaire de l'hôpital avait débuté il y a deux ans, avec l’introduction des dernières technologies et qu'un laser avait été acheté à une société allemande.
Zareї Ghanavati a déclaré que le premier laser SMILE  avait été installé à Téhéran et qu’avec la coopération de plusieurs équipes étrangères, les formations nécessaires avaient été dispensées à l'équipe soignante de l'hôpital « Razavi » et à d'autres spécialistes concernés.
Il a aussi mentionné que la chirurgie réfractive dans le passé, suivait les techniques PRK et déclaré : « La méthode de laser SMILE diminue la sécheresse de l'œil et la vision du patient s’améliore peu après la chirurgie avec une préservation de la surface cornéenne».
Le Chef du service d’ophtalmologie de l'Hôpital « Razavi », se référant au fait que la méthode SMILE pour la chirurgie réfractive, est utilisée dans le monde depuis environ six ans, a déclaré qu'un million de personnes avaient été opérés selon cette méthode, et que de nos jours, les spécialistes pouvaient choisir leur propre traitement en fonction des conditions du patient. 
« L'hôpital est également équipé d'un nouveau dispositif qui nous permet de détecter les troubles précoces de la rétine chez les prématurés, et avec un traitement opportun, peut éviter la cécité. Dans le passé, seul l'hôpital « Khatam Al-Anbia » de Machhad possédait ce dispositif dans l'est du pays, mais grâce aux équipements de l'hôpital « Razavi », le traitement  de cette maladie est partagé entre les deux hôpitaux. Les prématurés dans les pays avancés, représentent environ 5% des cas de troubles de la rétine, mais dans les pays en développement, jusqu'à 30% des nourrissons peuvent développer ces troubles. Un diagnostic rapide est donc important», a-t-il fait remarquer.
Zareї Ghanavati a signalé l'installation d'un dispositif (cross-linking) pour les patients atteints de kératocône. 
«Grâce à un diagnostic précoce de cette maladie et en soumettant la cornée aux rayons UV, nous pouvons traiter et empêcher la progression de la maladie. Cela évite également aux patients une chirurgie plus large et plus agressive comme la greffe de cornée», a-t-il fait remarquer.
Ce spécialiste a également déclaré qu'une salle d'injections oculaires avait été créée dans ce nouveau centre de chirurgie oculaire, ajoutant que les  diabétiques souffrant de  problèmes de rétine et les malades qui nécessitent des injections intraveineuses en raison de troubles liés à l'âge, peuvent être soignés et que ces injections, si elles ne sont pas effectuées dans un environnements précis et stérile, pouvaient entraîner des infections oculaires et même une perte de la vision.
Zarei a souligné la présence d’une banque oculaire dans le pays, et déclaré:« Les troubles de réfraction des yeux et la cataracte sont les maladies oculaires les plus courantes. La salle d'ophtalmologie est une salle qui répond aux standards et a été conçue sur le modèle de centres en Allemagne, au Mexique et aux États-Unis, et peut fournir des services modernes à l'échelle internationale».
 
 
Soyez le premier à commenter

نظر شما
نام
پست الكترونيک
وب سایت
نظر
...