News
11/30/2017  
Se détacher des liens terrestres est un des bénéfices des dons islamiques

 
Se détacher des liens terrestres est un des bénéfices des dons islamiques

Le professeur  Mahdavi, professeur du centre d'enseignement religieux et de l'université, a déclaré qu'une des particularités du don islamique (waqf) était d’arriver à se libérer des liens terrestres et de permettre un développement spirituel.
Selon Astan News, l’Hojat ol Islam Mahdavi, lors d'une réunion sur "L’Imam Reza (a.s) et la pratique du waqf " coïncidant avec le dernier jour de la décade du waqf et organisée en présence d'un groupe de chercheurs, à l’Institut des études islamiques de l'Astan Qods-e Razavi, a déclaré que les dons en waqf avaient différents effets dont le plus important était l'impact qu’ils exercent sur le donateur.
«Dieu a créé tous ce qui existe dans le monde et l'humanité est une de Ses meilleures créatures. Il a mis ce monde à sa disposition pour qu'elle s'en serve convenablement. Mais parfois l’exploitation de ces richesses éloigne l'homme, plus ou moins, de son but. Allah, le Tout-Puissant, a donc ordonné, pour s'attirer les bénédictions du ciel, à faire don de la Zakât et à pratiquer la charité, et à sacrifier ce que l’on aime. Le waqf donne à l'homme une liberté d'esprit et les dons en waqf sont considérés comme des bonnes actions dont les fruits se perpétuent après la mort. Nous devons profiter de ce dont nous possédons pour l'Au-delà. La charité a pour objectif de renforcer la soumission. Allah le Tout-puissant, dans ses enseignements et dans le Saint Coran, et le grand Prophète de l'Islam (salut et prière de Dieu sur lui) dans ses nobles paroles, ont séparé l'homme de l'amour des biens de ce monde. Le prophète de l'Islam (sawa) est venu pour délier les chaînes terrestres et libérer les êtres humains», a-t-il ajouté.
Le professeur  Mahdavi, se référant au fait que les grands travaux dans l'Histoire islamique, ont été soutenus par de grands courants, a déclaré: "Le don en waqf jouit d'un grand statut et de grands mouvements se sont produits dans cette direction. Le Waqf existe dans toutes les écoles islamiques et dans le monde entier. Nous avons encore beaucoup à faire et la présentation des textes anciens incombe aux institutions comme la Fondation de la recherche islamique de l'Astan Qods-e Razavi, qui doit montrer les particularités de la grande civilisation chiite et religieuse. Des déclarations modernes qui ne s’appuient pas sur la tradition, sont inutiles. Les bonnes paroles doivent avoir des racines, des sources et des bases solides''.
En marge de cette cérémonie, le livre sur "Le rôle du waqf dans le pèlerinage'' a été présenté aux participants à cette réunion. 
 
Nombre de visiteurs du site:181
 
Soyez le premier à commenter

نظر شما
نام
پست الكترونيک
وب سایت
نظر
...