News
4/12/2017  
Biographie du Cheikh Hurr Ameli

 
Biographie du Cheikh Hurr Ameli

Mohammad ibn Hassan ibn Ali Ibn Mohammad ibn Hossein, connu sous le nom « Al-Hurr al-Amelli » communément appelé Al-Hurr Améli, est un des grands érudits chiites et muhaddith (narrateurs de hadiths et de paroles du Prophète et des Imams).
Il naquit au mois de Rajab de l’année 1033 de l’hégire, dans le village de Mashghara, dans les montagnes du sud du Liban, un centre d'Arabes libyens chiites de la région. Il enrichit ses connaissances auprès de son oncle, le Cheikh Mohammad Horret, de son grand-père maternel, du Cheikh Abdoul Islam Mohammad Horr, de l'oncle de son père, Ali ibn Mahmoud, auteur du livre Al- Ma'alem Almalm, et du cheikh Hussein Zahiri.
Il parcourut les pays islamiques pendant quarante ans, alla à la Mecque deux fois pour le pèlerinage, et après avoir visité les tombes des chefs religieux, il s'installa à Ispahan en compagnie des grands savants de ce territoire, et se consacra aux débats scientifiques. Durant son séjour à Ispahan, il fréquenta la cour royale sans permission du roi et s'asseyait à côté de lui.
En 1073 de l’hégire, il retourna à Machhad pour y vivre 31 ans. Deux fois encore durant cette période, il partit pour le pèlerinage à la Mecque et aux Saints Imams (a.s). Il forma un cercle d'éducation religieuse et enseigna le Tafzil Vasael al-Shia, éduqua un grand nombre d'élèves, donnant l'autorisation de citer les hadiths à certains d'entre eux comme Mirza Ala’ Al-Malek, fils d'Abitaleb Alavi Moussavi (le 15 Rabial Avval1086) et l’Allamé Majlessi.
Majlessi Avval, Seyed Jazayeri et le cheikh Ali Sebt furent autorisés à narrer les hadiths.
Finalement, le 21ème jour du Ramadan de l’année 1104 de l'Hégire, il s'éteignit et fut enterré au sous-sol de la Madrassa de Mirza Jaafar, adjacente à la cour Enghelab.
De grandes œuvres ont été rédigées par cet éminent chercheur et érudit, y compris les livres Al-javaherr al sennyah Fi al Ahadith al Qodsiyyahya, Al-sahifat al saniyyah Men ad'iet al Ali ibn al Hossein (a.s), et le Tafsil Vasae-ya-shiah, un Traité sur le retour des Imams (a.s), un traité sur le rejet du soufisme, un recueil de poésie et plusieurs autres livres dont les chiites doivent être fiers et reconnaissants
La rédaction du Vassael al-Shia dura plus de vingt ans. Ensuite, il fit l'index et le résumé des deux ouvrages « Hedayat al Umma » et « Fosul ol Mohemmah ». Il consacra les derniers jours sa vie à écrire studieusement un commentaire du Vassael. La permission accordée à Mir Mohammad Taghi ibn Mohammad Sadegh Moussavi au mois de Cha'ban de l’année 1100 de l’hégire, montre qu'il n’avait rédigé qu’une partie de ce livre.
 
 
Nombre de visiteurs du site:153
 
Soyez le premier à commenter

نظر شما
نام
پست الكترونيک
وب سایت
نظر
...