News
12/26/2018  
Ouverture d’une unité de soins intensifs pédiatriques (USIP) à l´Hôpital Razavi

 
Ouverture d’une unité de soins intensifs pédiatriques (USIP) à l´Hôpital Razavi

Le directeur général de l'hôpital Razavi, le 24 décembre 2018, en marge de l'ouverture de cette salle, a déclaré dans un entretien avec le correspondant d'Astan News, que la province du Khorasan manquait d'unités de soins intensifs dans le secteur privé. 
« Heureusement, l’hôpital spécialisé Razavi, avec le soutien de l'Astan Qods-e Razavi, a ouvert cette salle de neuf lits, qui n’existe dans aucun des hôpitaux privés de la province. Il existe plusieurs salles d'USIP sous la supervision de l'Université des sciences médicales de Machhad, et dans les hôpitaux publics, mais en raison du grand nombre de patients, le nombre de lits dans ces salles, ne suffit pas pour répondre aux besoins des patients, et la salle de l'hôpital Razavi pourra dans une certaine mesure, aider les autres hôpitaux de la ville. Concernant la création d'une deuxième unité de soins généraux de santé, à l'hôpital Razavi, d'une capacité de quinze lits, environ un milliard de tomans ont été consacrés à l’installation, aux équipements et aux infrastructures. Après le lancement, le coût de ces salles reste élevé en raison des frais de maintenance, des services offerts aux patients et du nombre d'infirmiers et de personnel. C'est pourquoi le secteur privé ne tient pas à créer de telles salles. En fait, étant donné leurs responsabilités sociales, l'Astan Qods-e Razavi et l'Hôpital Razavi ont approuvé avec le conseil d'administration du centre médical, la création de cette unité de soins intensifs pédiatriques. Grâce à Dieu et à l'Imam Réza (a.s), Nous espérons, à côté des autres secteurs médicaux, pouvoir offrir des services de soins de haute qualité aux enfants. Il existe pour les plus de 13 ans, des unités de soins intensifs(USI) et pour les nourrirons des unités de soins intensifs néonatals (USIN), dans la plupart des centres de traitement. Toutefois, pour les petits enfants, aucun secteur spécial n’existait pour leur prise en charge dans ces circonstances particulières qui nécessitent des étapes de thérapie à côté d’une infirmière expérimentée et la présence de la mère. Heureusement, à l’heure actuelle, l’Université des sciences médicales de Machhad éduque des spécialistes en USIP, dont nous bénéficierons de la présence dans cette salle de l’hôpital Razavi », a-t-il déclaré.
 
Nombre de visiteurs du site:30
 
Soyez le premier à commenter

نظر شما
نام
پست الكترونيک
وب سایت
نظر
...