News
7/14/2019  
Huit femmes bénévoles du monde islamique ont été sélectionnées pour le 4ème Prix international Goharshad

 
Huit femmes bénévoles du monde islamique ont été sélectionnées pour le 4ème Prix international Goharshad

La cérémonie de clôture du 4ème Prix international "Goharshad" a été organisée à la salle Qods du mausolée de l’Imam Reza (a.s). Lors de cette cérémonie, huit femmes musulmanes iraniennes et étrangères, ont été récompensées selon les huit critères de ce concours, dans les domaines du sacrifice et du martyre, de la résistance et de l’éveil islamique, de l'orientation culturelle et artistique, des donations et des actions de charité, des projets de développement et des affaires médicales, des affaires éducatives et de recherche, et des affaires de gestion et de création d’emplois.

Yasamin Hassanat, femme afghane, a déclaré : « Aujourd'hui, les musulmanes sont les véritables défenseurs de la société islamique. Elles travaillent avec les hommes dans les différents domaines pédagogiques, font des sacrifices et tombent en martyres, et en suivant des idées de l’Imam Khomeiny, ont acquis l’éveil et la conscience religieuse, politique et sociale nécessaires. J'ai participé à cette conférence au nom du peuple opprimé d'Afghanistan, surtout des femmes courageuses de mon pays. Après avoir reçu ce prix, je me considère comme une servante de l’Imam Reza (a.s) et cette position rend mes responsabilités plus lourdes et plus sensibles ».

Seyedeh Azam Hosseini, auteure du livre « Da », a déclaré : « Evidemment la connaissance des femmes laborieuses et la lecture de leur destin nous donnent l’énergie pour poursuivre nos objectifs avec une plus grande motivation et plus d’efforts, car elles ont pu obtenir ce statut en respectant les règles islamiques exigées d’une femme musulmane. Le livre « Da » a été réimprimé jusqu’à maintenant 157 fois et traduit en anglais, arabe, ourdou, bosniaque et turc. Cela montre l’intérêt du peuple pour la défense sacrée et les souvenirs de la guerre imposée ».

Seyedeh Robab Zeiydi, indienne de la ville Lucknow, a déclaré que de nombreux pays occidentaux prétendaient défendre les droits des femmes et leurs libertés, mais qu’en pratique, ils violaient ces droits. 

Faisant allusion à ses discours aux étudiantes en sciences islamiques et universitaires, son enseignement des sciences religieuses et du Coran aux enfants, la création de résidences pour les étudiantes en sciences islamiques, l’organisation de cérémonies de deuil pendant le mois de Moharram et de cercles coraniques, elle a ajouté : « Je remercie Dieu pour ce prix que je considère comme un signe de l'attention de l'Imam (as) ».

Fatemeh Haghir ol-Sadat, membre du premier groupe de doctorat en Nano - biotechnologie, a déclaré : « Une équipe des États-Unis et des Pays-Bas faisaient des recherches pour le traitement du cancer et j’ai été choisie pour collaborer avec ces chercheurs mais ma condition pour travailler en dehors du pays, était le maintien de l’hijab. De nombreux pays étrangers m'invitent à travailler et à effectuer des recherches, mais je leur réponds de manière négative car j'aimer travailler pour mon peuple et que mes recherches soient enregistrées au nom de l'Iran islamique ».

Chahnaz Ebadani, responsable de l’Institut ″Mohaddes″ (Institut bénévole de soutien aux étudiants Samen al-Aemmah) à Téhéran, a déclaré : « Cet institut au nom saint de l’Imam Reza (a.s), travaille dans le domaine de l’aide aux étudiants nécessiteux non protégés ou mal protégés. Lors de cette conférence, j’ai rencontré des femmes qui travaillent dans divers domaines, sociaux et culturels, et il existe entre nous, une atmosphère amicale qui peut être la source de nombreuses bénédictions ».

Hala (Rokhsareh) Kiti du Myanmar, qui a écrit jusqu’à maintenant vingt articles de recherche sur l'islamologie et des sujets coraniques, a déclaré : « Grâce à Dieu, j’ai réussi à traduire le Sahifa Sadjadieh de l’Imam Sadjad (a.s) en birman. J’étais chrétienne et il y a plus de 18 ans, je me suis convertie à l’Islam grâce à Dieu. L'islam est la religion de la liberté et de la pensée et ses enseignements concernent tous les besoins de la vie humaine. Je remercie Dieu d’apprendre ces enseignements divins à proximité du mausolée de l’Imam Reza (a.s) ».

La Docteure Nafiseh Saghafi, récompensée lors de cette conférence pour ses activités scientifiques et humanitaires dans le domaine de la médecine, a déclaré : « Ce congrès en premier lieu, est organisée en mémoire de Goharshad qui était une femme bénévole. Après avoir été sélectionnée pour ce prix, je me sens plus responsable et j’espère arriver à mes objectifs en travaillant davantage ».

Zeinab Issa, membre des femmes du Front de résistance du Nigéria et épouse et mère de six martyrs, a déclaré : « Je suis très heureuse d'être parmi ces femmes savantes, religieuses et révolutionnaire qui sont toutes des modèles pour les femmes musulmanes. Sur les vertus du pèlerinage au mausolée de l’Imam Reza (a.s), le Prophète de l’Islam (sawa) a dit : « Dieu enlèvera les peines du cœur de toute personne qui fait le pèlerinage et pardonnera les pécheurs qui se hâtent (vers le mausolée de l’Imam (as) ».  
 
Nombre de visiteurs du site:43
 
Soyez le premier à commenter

نظر شما
نام
پست الكترونيک
وب سایت
نظر
...